NOUS SOMMES DÉJÀ

58754

ACTUALITÉS

Le séjour des Réconciliations reporté

La Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne apporte son soutien au personnel soignant

Initialement prévue du 25 au 28 juin prochain, l’édition 2020 du Séjour des Réconciliations s’adapte à la terrible situation de pandémie qui touche le monde entier et bien entendu la Champagne depuis plusieurs semaines.

Marche des Réconciliations 2019 - photo Michel Jolyot (81) Marche des Réconciliations 2019 - photo Michel Jolyot (58) Soirée de Gala 2018 - photo Michel Jolyot (239)Gala 2019 - photo Michel Jolyot (144)Soirée de Gala 2018 - photo Michel Jolyot (137)

Pierre-Emmanuel Taittinger, Président de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, a d‘ores et déjà prévu de reporter le diner caritatif au 7 novembre 2020. « Si les autorités nous le permettent bien sûr, nous aimerions pouvoir maintenir ce temps fort de partage et de « retrouvailles », explique Pierre-Emmanuel Taittinger « parce que nous aurons besoin de « communier » après ce tragique épisode humain. Et après plusieurs semaines de confinement, chacun de nous aura à cœur de retrouver ses ami(e)s, ses collègues, ses confrères ».

En réponse au dévouement total du personnel soignant depuis le début de cette crise sanitaire, le Président Taittinger a souhaité attribuer l’ensemble des fonds collectés au cours de cette soirée caritative aux familles des personnels soignants disparus à cause du COVID19. « Leur engagement sans borne peut s’apparenter parfois à une forme de sacrifice, souligne le Président, et il me semble essentiel d’accompagner leurs familles par la reconnaissance de toute la collectivité champenoise. Dans l’histoire, les Champenois ont traversé des crises graves et ont pu compter sur la solidarité nationale. Il est normal que la solidarité joue à chaque fois que cela est nécessaire. Et dans la situation actuelle, c’est plus que nécessaire ! ». L’édition 2020 du diner caritatif sera présidé par Jean Rottner, Président de la Région Grand Est et Médecin urgentiste au sein du Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud Alsace.

A ce jour et compte tenu des annonces du Président de la République, la Marche des Réconciliations, qui devait se dérouler le dimanche 28 juin à Sézanne est reportée à 2021.

« Bien entendu, ce n’est pas simple d’envisager avec légèreté les prochains mois, reconnait Pierre-Emmanuel Taittinger, mais nous devons coûte que coûte garder à l’esprit que la mission première de l’Unesco est de réaffirmer ces valeurs humanistes atour de la paix par l'éducation, de la science et la culture ».

Réservez d’ores et déjà votre place au diner caritatif le 7 novembre 2020 en adressant un courriel sur contact@champagne-patrimoinemondial.org

1 place au tarif de 160 € / 1 table de 10 personnes maximum au tarif de 1500 €

Marche des Réconciliations 2019 - photo Michel Jolyot (92)Marche des Réconciliations 2019 - photo Michel Jolyot (26)Marche des Réconciliations 2019 - photo Michel Jolyot (274)Gala 2019 - photo Michel Jolyot (79)Gala 2019 - photo Michel Jolyot (195)Gala 2019 - photo Michel Jolyot (127)Gala 2019 - photo Michel Jolyot (146)Gala 2019 - photo Michel Jolyot (153)Gala 2019 - photo Michel Jolyot (12)Gala 2019 - photo Michel Jolyot (196)

crédit photo: Michel Jolyot

 

Ils en parlent :

Terre de Vins

Reflets Actuels

L'union 

L'Hébdo du Vendredi

La Champagne de Sophie Claeys

Axomois

ACTUALITÉS

Charte ⎮ Méthanisation & photovolatïque

Après la charte éolienne en 2018, la Mission a élaboré une charte méthanisation et photovoltaïque. Elle est destinée à aider les acteurs du territoire à concilier le développement de la Champagne et la transition écologique avec la préservation du bien inscrit au Patrimoine mondial.

La préservation des paysages culturels viticoles du Champagne, inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, ne peut s’accommoder d’une multiplication sans discernement des sites de méthanisation et des capteurs photovoltaïques.

La charte explique pourquoi, rappelle les enjeux, indique les précautions à prendre avant d’intégrer de telles installations et propose des fiches de préconisations dans lesquelles aménageurs et opérateurs trouveront les pièges à éviter et des conseils sur la conduite d’un projet.

Téléchargez la charte

 

Pour aller à l’essentiel, vous trouverez également une présentation synthétique en 4 pages de la Charte méthanisation et de la Charte photovoltaïque :

Téléchargez la synthèse méthanisation

Téléchargez la synthèse photovoltaïque

 

ACTUALITÉS

Prix Pierre Cheval ⎮ Tous les lauréats dans une brochure

Décerné chaque année en juin, le prix Pierre Cheval de l’embellissement a récompensé depuis 2016, 38 acteurs champenois qui n’ont pas ménagé leur peine, leur temps ni leurs finances pour embellir, restaurer, valoriser le patrimoine et les paysages viticoles de la Champagne.

7_Gala 2019 - photo Michel Jolyot (194)

Pour leur donner de la visibilité et inspirer d’autres acteurs, la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne vient d’éditer une brochure présentant tous les récipiendaires, publics et privés, et leurs réalisations. Grâce à leurs initiatives et à leurs efforts, la Champagne se montre sous son meilleur jour.

En téléchargement. Livret Prix Pierre Cheval

ACTUALITÉS

Patrimoine ⎮ Le château de Condé primé

Les membres du conseil scientifique de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne se sont réunis en novembre au château de Condé, à Condé-en-Brie (02), qui a reçu un Prix Pierre Cheval de l’embellissement en 2019.

 

A l’issue de leurs travaux, ils ont pu découvrir les grands appartements et ses décors du XVIIIe sous la conduite éclairée d’Aymeri de Rochefort, l’hôte de ces lieux. Cette distinction vaut reconnaissance et admiration pour le patient travail de restauration engagé par sa famille et lui-même depuis 35 ans.

Comment résumer la longue histoire du château de Condé-en-Brie ?

Aymeri de Rochefort : Il a été construit au XIIe siècle, sur l’emprise d’une ancienne villa gallo-romaine, et agrandi au XVIe siècle par Louis de Bourbon, le premier des Princes de Condé. Au XVII, le château appartient par le jeu des successions et des mariages aux Princes de Savoie qui se le voient confisquer par Louis XIV en 1708. Il faut attendre la mort du roi pour que les choses s’arrangent en 1719. Le marquis de la Faye, un ami des Savoie, grand diplomate, achète le château et va le transformer en ce qu’on appelle à l’époque une « demeure des champs ».

Elle a gardé cette allure aujourd’hui. A partir de 1814, il appartient à la maison de Sade, le fils du Marquis ayant épousé l’héritière des La Faye.

 

Quelle empreinte les artistes y ont-ils laissée ?

ADR : La Faye qui venait de faire fortune grâce au système de Law et grâce aussi à ses positions diplomatiques va inviter les artistes les plus célèbres du moment à venir décorer et embellir l’intérieur du château : Watteau, Oudry, Boucher, Lemoine, Servandoni, Lancret, Pater…

C’est ce qu’il reste de ces décors de l’époque des Princes de Savoie mais aussi du temps des Marquis de la Faye qui constituent l’essentiel de la visite que l’on propose aujourd’hui.

 

Comment votre famille a-t-elle acquis cette propriété ?

ADR : Mon père était directeur dans une société et craignant de faire les frais des fusions et acquisitions qui étaient courantes à l’époque, il a préféré anticiper et se consacrer à ce qu’il aimait. Et ce qu’il aimait c’était les vieilles pierres, écrire aussi, et l’histoire. Au départ, il cherchait un château plus modeste et pas trop éloigné de Paris. Mais en découvrant Condé il a eu un véritable coup de cœur et il nous a embarqués dans cette aventure en 1983. J’avais 12 ans.

 

Dans quel état le château était-il alors ?

ADR : Il a souffert de plusieurs « invasions » : occupé par les Prussiens en 1870 et en 1914, il a failli être entièrement rasé en 1918 - par crainte des bombardements les célèbres toiles d’Oudry avaient même été déplacées mais grâce aux Américains le village et toute la vallée ont échappé au pire – puis est devenu une Kommandantur en 39-45. Quand mon père a acheté Condé, il restait énormément de travaux à faire. La priorité était de consolider les cheminées qui menaçaient toutes de tomber. Il a ensuite fallu refaire tout l’assainissement, les gouttières, les chéneaux, etc. Après son classement au titre des Monuments historiques en 1978, certaines parties du château avaient été rendues accessibles au public par nos prédécesseurs. Nous avons accéléré le rythme d’ouverture et augmenté la surface visitable dans les années 80.

 

Quand avez-vous repris le flambeau ?

ADR : 10 ans après l’acquisition, mon père est décédé d’une crise cardiaque. Avec ma mère et ma sœur nous avons souhaité conserver cette maison et nous avons poursuivi les restaurations au même rythme. Je me suis installé ici à partir des années 2000. Et ce n’est toujours pas terminé, nous sommes continuellement dans les travaux.

 

Et les espaces extérieurs ?

ADR : Il y a 24 hectares de terres autour du château. Une partie est affermée, l’autre est aménagée petit à petit et sert notamment à la création des jeux de piste et à l’accueil des familles et des scolaires. Il reste à réaliser un aménagement plus précis du parc qui a l’avantage d’offrir une vue magnifique sur la vallée du Surmelin.

 

De quelle mission vous sentez-vous investi ?

ADR : Notre mission principale consiste à restaurer et conserver cette demeure. Il est rare en France qu’un château ait pu, comme Condé, conserver ses décors authentiques du XVIIIe. Ils nécessitent eux-mêmes beaucoup de soins, ce qui prend beaucoup de temps. Si nous ouvrons le domaine aux visites, c’est à la fois pour partager ces décors exceptionnels et pour que le public nous accompagne dans cette restauration. Nous accueillons selon les années entre 8 000 et 12 000 visiteurs.

 

Comment êtes-vous référencé ?

ADR : On adhère à l’association Demeure historique qui accompagne les acteurs du patrimoine que nous sommes. On est également référencé aux Vieilles Maisons Françaises. Et nous bénéficions du label Vignobles et Découvertes.

 

Quels liens entretenez-vous avec les acteurs du tourisme ?

ADR : Nous nous inscrivons dans la dynamique touristique régionale et nous avons des liens avec toutes les instances qui veulent bien parler de nous et de nos activités, en particulier les offices de tourisme d’Epernay et Château-Thierry.

 

Et avec les vignerons ?

ADR : Le château est au cœur d’un domaine viticole depuis le XVIe siècle. Je garde de très bonnes relations avec les vignerons qui travaillent sur des terres qui, à un moment ou à un autre, ont appartenu au domaine. Chaque année, j’en sélectionne 4 ou 5 pour pouvoir proposer leur champagne en dégustation à nos visiteurs.

 

Quels sentiments vous inspire l’inscription des Coteaux, Maisons et Caves au Patrimoine mondial ?

ADR : J’ai l’impression qu’elle profite surtout aux villes mais, par effet d’entraînement, j’espère qu’elle irriguera un jour aussi les zones rurales.

 

Quelle signification le prix Pierre Cheval a-t-il pour vous ?

ADR : Ce prix est important pour la Champagne et met en lumière toutes les initiatives qui lui permettent d’être plus belle. Dans notre cas, Il vient saluer 35 ans d’efforts.

 

En savoir plus : www.chateaudeconde.fr

6_condÇ (1)

ACTUALITÉS

Agenda⎮ Séjour des Réconciliations #4

 

Notez dès maintenant dans vos agendas que le prochain Séjour des Réconciliations se déroulera du 25 au 28 juin 2020.

5_Z9A6402-min (1)

 

 

Il s’ouvrira avec le dîner de gala le jeudi 25 juin au Millesium d’Epernay et se refermera le dimanche 28 juin par la Marche des Réconciliations organisée cette année dans et autour de la ville de Sézanne.

ACTUALITÉS

World Heritage Journeys of Europe ⎮ Champagne ouverte pour des hôtes chinois

4_Habits de Lumiere_av de Champagne Epernay _credit Ville d'Epernay

 

Dans le droit fil de la plateforme World Heritage Journeys of Europe qui fait la promotion des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne auprès des marchés chinois et américains, une demi-douzaine des plus grands tour-opérateurs chinois ont été reçus en Champagne les 12 et 13 décembre 2019 à l’invitation de l’Unesco et de la Mission.

En un temps limité, la délégation chinoise a multiplié les expériences dans la zone cœur, visitant des Maisons de Champagne et échangeant avec des vignerons, participant aux événements festifs d’Habits de Lumière à Epernay et au marché de Noël de Reims, découvrant les trésors du Patrimoine mondial et la gastronomie champenoise.

Le tout assorti de contacts avec les offices de tourisme et de la présentation de la marque La Champagne, Refined art de vivre et des valeurs qu’elle véhicule : luxe de l’authenticité, sens de l’hospitalité, goût de l’excellence.

Le bilan de la visite est très positif. Enthousiasmés par leur découverte de la Champagne, les tour-opérateurs ont pu évaluer le potentiel de la région au regard des attentes particulières de leur clientèle. Une clientèle financièrement à l’aise qui manifeste un grand intérêt pour les biens inscrits au Patrimoine mondial, qui est attirée par les grandes marques et qui recherche des prestations très haut de gamme, tout en appréciant l’authenticité d’une rencontre avec un producteur. De leur côté, les acteurs du tourisme ont pu noter les points à améliorer pour accueillir dans les meilleures conditions les millennials chinois.

https://visitworldheritage.com/fr/eu

 

logo WHJ avec unesco et natgéo20191213_18572120191214_17452720191214_11212720191214_11382120191213_203349(0)

ACTUALITÉS

Partenaire ⎮ Le Crédit Agricole du Nord Est

 Le premier des partenaires de la Mission, tant chronologiquement que par l’importance du soutien apporté, a renouvelé la convention qui le lie depuis 5 ans à la Mission.

 

Précisions avec Laure Lesme-Berthomieux, Directrice Générale du Crédit Agricole du Nord-Est,

 

3_CA nord est_Laure Lesme Berthomieux

 

1 / Le Crédit Agricole a manifesté très tôt son soutien à la candidature des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne au Patrimoine mondial en étant le premier partenaire privé de l’association qui la portait. Quel était le sens de cet engagement ?
Banque régionale, nous soutenons les projets qui contribuent au dynamisme de notre territoire. Accompagner la candidature des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne est en parfaite cohérence avec notre mission de banque régionale au service des initiatives locales.

Au-delà du mécénat, il s’agit de notre rôle historique de première banque des professionnels de la vigne et du vin. Le Crédit Agricole du Nord Est est à la fois la banque de neuf viticulteurs sur dix et la première banque des coopératives, des Maisons de Champagne et des entreprises connexes.

Cette position résulte autant de notre expertise que de notre relation de proximité. Nous avons toujours été aux côtés de tous les acteurs de la filière y compris dans les moments difficiles.

2/ Vos sociétaires, vos collaborateurs et vos clients en ont-ils connaissance, y sont-ils associés ?

Dans notre organisation mutualiste avec l’utilité au territoire et à ses habitants comme priorité, nous partageons avec nos clients-sociétaires et nos collaborateurs une forte implication quant à son développement. Dès le début, nous avons communiqué sur notre engagement en organisant par exemple des animations dans nos agences. Pour l’édition 2019 de la Marche des Réconciliations, nous avons accueilli les participants pour un ravitaillement en musique dans la cour de notre siège social. Ou encore, avec notre Fondation d’Entreprise nous avons participé à la rénovation de loges de vigne, à la rénovation de l’ancien Musée d’Archéologie d’Epernay qui va rouvrir ses portes dans quelques semaines en étant, cette fois, le Musée du Vin de Champagne et d'Archéologie Régionale. Oui bien évidemment, nos sociétaires et nos collaborateurs sont étroitement associés à toutes ces actions.

3/ Vous venez de renouveler votre convention avec la Mission Coteaux, Maison et Caves de Champagne. La nature et l’objectif de ce partenariat évoluent-ils?

Il s’agit avant tout de prolonger l’engagement de deux acteurs animés par la même volonté de favoriser le rayonnement de leur territoire. Trois axes majeurs résument l’action  du Crédit Agricole du Nord Est :

  • notre activité de bancassureur avec laquelle nous finançons de nombreuses initiatives autour du tourisme (hébergement, restauration, embellissement des circuits de visite)
  • le mécénat que je viens d’évoquer avec notre Fondation d’Entreprise
  • notre soutien à de nombreux événements valorisant le champagne et le territoire, à titre d’exemples « Champagne et Vous »*, « Le Printemps des Champagnes »** et « Le Champagne aime Paris » porté par la toute jeune association « Vignoble 192».

Enfin, seul grand mécène de la Mission, nous avons accueilli la troisième conférence territoriale de la Mission au Village by CA de Bezannes, en octobre dernier. Ce temps fort co-présidé par le préfet coordinateur des sites Unesco en région et le Président de la Mission Coteaux, Maisons et Cave, Pierre-Emmanuel Taittinger, permet tous les deux ans de présenter les actions de la Mission tout en facilitant le dialogue entre les acteurs.

4/ Que pensez-vous de la façon dont la Champagne s’est saisie de l’inscription depuis 2015 ?

Habitant une terre d’histoire avec des chapitres plus ou moins heureux, ce qu’évoque d’ailleurs l’appellation « Séjour des Réconciliations » pour les célébrations annuelles de l’inscription, les champenois sont conscients du patrimoine fabuleux légué par les générations qui les ont précédés. Souhaitant capitaliser sur cet héritage. Ils ont saisi cette inscription comme l’opportunité d’un relai de croissance irriguant l’ensemble de notre économie au-delà des professionnels de la vigne et du vin.

En quatre ans, nous avons vu les initiatives collectives se multiplier pour développer l’attractivité de la Champagne alors qu’auparavant elles étaient essentiellement individuelles, seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.

5 / Quel regard portez-vous sur l’action menée par la Mission ?

Comme le Crédit Agricole du Nord Est, la Mission agit en « créateur de liens au service du territoire ». Cette action est d’autant plus importante que la Champagne est en train d’ouvrir une nouvelle page de son histoire en développant de nouvelles activités.

En effet, en plus de susciter de nombreuses initiatives autour de l’oenotourisme, cette inscription rassemble, autour d’une démarche sociétale et écoresponsable, à laquelle nous adhérons totalement. C’est aussi cela être une banque qui vit avec et pour son territoire.

 

ACTUALITÉS

Retour sur⎮La conférence territoriale #3

Quelque 200 personnes ont manifesté leur intérêt pour le suivi de l’inscription au Patrimoine mondial en assistant le 9 octobre dernier à la 3e conférence territoriale organisée par la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne au Village by CA à Bezannes.

 

Les actions menées depuis la précédente conférence territoriale ont été présentées autour de thématiques spécifiques : embellissement, tourisme durable, visibilité de l’inscription. En voici quelques-unes :

 

  • La notion « d’embellissement » est au cœur de la mission. Cette préoccupation majeure est d’autant plus légitime que, comme cela était rappelé, l’inscription au Patrimoine mondial s’est faite dans la catégorie des « Paysages culturels ».
  • À l’heure du développement des énergies renouvelables, conserver et mettre en valeur ce patrimoine paysager nécessite une prise de conscience, une réflexion et une vigilance collectives.
  • Les chartes sur les éoliennes, la méthanisation et le photovoltaïque sont des outils élaborés par la Mission à l’usage de tous les aménageurs.
  • Un guide de protection du patrimoine souterrain sera bientôt mis à disposition des propriétaires de caves et crayères.
  • Un Observatoire de l’état de conservation du bien est en cours de construction, afin de présenter lors de la prochaine « inspection » de l’Unesco en 2022 tout l’éventail de ce qui a été accompli dans le cadre du Plan de gestion.
  • La préparation d’une nouvelle convention-cadre (programme d’action au sein des territoires, sorte de « feuille de route ») est à l’étude pour présentation lors de la prochaine conférence territoriale.
  • Une plateforme de coworking rassemblant les référents œnotourisme des différentes institutions du tourisme, la Mission et le Comité Champagne est mise en place afin d’optimiser le pilotage des actions œnotouristiques en Champagne et de renforcer leur cohérence et leur efficacité. Un observatoire est par ailleurs créé pour mesurer l’activité œnotouristique en Champagne et pouvoir évaluer les actions lancées pour son développement.
  • La signalétique, tant sur les autoroutes A4 et A26 que sur les routes et dans les communes, est en cours de déploiement.

 

A l’heure de la synthèse des travaux, Denis Conus, préfet de la Marne, a souligné la qualité du travail réalisé depuis 2015. Rappelant que le dossier champenois était cité en exemple par l’Unesco, il a conclu en incitant tous les Champenois à poursuivre la mobilisation autour de la Mission, dont la grande vertu est d’avoir réussi, sans autre pouvoir qu’incitatif, à faire se rencontrer, se parler et se fédérer autour d’un objectif commun et partagé des acteurs du champagne du tourisme, des services de l’Etat, des collectivités territoriales, des entreprises.1_ - photo Michel Jolyot (112)1_09 10 2019 - photo Michel Jolyot (161)

ACTUALITÉS

Interview de Pierre-Emmanuel Taittinger, Président de la Mission

Retrouver l'interview faite par Christophe Lévy avec Pierre-Emmanuel Taittinger, Président de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne - Patrimoine mondial de l'Unesco dans le cadre de la 3ème Conférence Territoriale qui s'est tenue en octobre dernier à Reims.

Les thématiques : Quelles sont les valeurs de l'Unesco, les actions entreprises et celles à venir ? Où en est l'oenotourisme en Champagne ?

 

Image de prévisualisation YouTube

ACTUALITÉS

Déclarez votre flamme au vignoble, offrez-lui des roses !

Grâce au soutien de la CSGV plus de 10 000 rosiers plantés en 3 ans

 

L’embellissement devient l’affaire de tous en Champagne. L’impulsion donnée à travers l’opération « Déclarez votre flamme au vignoble, offrez-lui des roses ! » il y a maintenant 3 ans par la Mission Coteaux Maisons et Caves de Champagne et prolongée par l’engagement de la CSGV, le démontre. Avec 3800 rosiers offerts cette année, la Sainte Catherine (25 novembre) sera active dans les quelques 35 communes viticoles participantes.

Devenue un rendez-vous incontournable dans le calendrier de l’embellissement de la Champagne, l’opération « Déclarez votre flamme au vignoble, offrez-lui des roses ! » est renouvelé cette année. Avec cette troisième édition, ce sont plus de 10 000 rosiers qui auront été offerts et donc plantés aux quatre coins de l’appellation Champagne, grâce à l’investissement de 103 communes.

Afin de saluer l’engagement collectif, la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, avec le mécénat de la Coopérative du Syndicat Général des Vignerons (CSGV), offrira cette année 100 rosiers à chaque commune adhérente à la Mission ayant participé à l’opération de nettoyage « Villages et Coteaux propres », qui s’est tenue le 5 octobre dernier.

2018_11_24_Plantation rosiers Monthelon_partenarait CSGV_l_Crédit M CMC de Champagne (20) 2018_11_24_Plantation rosiers Monthelon_partenarait CSGV-_l_Crédit M CMC de Champagne (19) Village vignes rosiers_Crédit Michel Jolyot

Le communiqué de presse 

Ils en parlent : La Champagne de Sophie Clayes