NOUS SOMMES DÉJÀ

54089

UNESCO et Patrimoine mondial

La trajectoire historique de la Liste du patrimoine mondial

L’Acte constitutif de l’UNESCO proclame que "les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix". En 1945, au sortir de la seconde guerre mondiale, la communauté internationale se réunit autour de l’UNESCO afin de construire une paix durable.

L’UNESCO assure des actions concertées des Etats dans les domaines de l’éducation, des sciences, de la culture et de la communication. En 1972, l’UNESCO adopte la Convention du patrimoine mondial qui reconnait l’interaction entre l’être humain et la nature et le besoin fondamental de préserver l’équilibre entre les deux. La Convention instaure la Liste du patrimoine mondial. Le patrimoine identifié sur cette liste devient l’affaire de tous et doit être conservé au bénéfice de la communauté internationale.

La France a ratifié la Convention en 1975. Actuellement 191 Etats sont signataires de la Convention. Dans les premières années de la Convention, les sites iconiques, les chefs d’œuvre sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. A partir des années 90 et suite à l’universalisation de la Convention, on constate une évolution de la nature des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en réponse à besoin d’une stratégie globale pour une Liste plus représentative et équilibrée. La Liste s’ouvre alors à des paysages culturels, des biens en série, des routes culturelles, au patrimoine industriel, scientifique et technique, et aux valeurs immatérielles.

La Liste actuelle du patrimoine mondial comporte 1031 Biens;
http://whc.unesco.org/fr/list/

La France compte à ce jour 41 biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Depuis 2007, l’Association des biens français du patrimoine mondial réunit les gestionnaires de sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO soucieux d’améliorer la qualité de la protection et de la valorisation de leurs biens, de prendre part aux réflexions relatives aux politiques publiques conduites en France et de coopérer avec tous les sites culturels et naturels de la communauté internationale qui constituent un patrimoine universel, tout en œuvrant pour leur promotion. Plus d'info sur le site de ABFPM

 

Avant l’inscription sur la Liste… l’expertise

Candidater sur la Liste du patrimoine mondial est une démarche de longue haleine.
La proposition des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne a passé avec succès les étapes d’instruction au niveau national, puis  elle a fait l’objet d’une évaluation scientifique par les organes consultatifs de l’UNESCO. Cette évaluation s'est étalée sur une période de 18 mois.
ICOMOS, UICN et ICCROM sont les principales organisations internationales non-gouvernementales regroupant des experts du monde entier qui œuvrent pour la conservation du patrimoine culturel et naturel et assurent pour l’UNESCO les évaluations scientifiques des propositions d’inscription des Etats-parties à la Convention sur la Liste du patrimoine mondial.
Le dossier Coteaux, Maisons et Caves de Champagne a été expertisé par ICOMOS et UICN puisqu’il s’agit d’un bien concourant dans la catégorie des paysages culturels.
www.icomos.org/
www.uicn.fr/
http://www.iccrom.org/fr/
Les résultats de l’évaluation scientifique ont été communiqués en mai 2015, soit un mois avant le passage devant le Comité du patrimoine mondial de juillet 2015 à Bonn en Allemagne.

Après une longue et rigoureuse expertise, ICOMOS a recommandé auprès du Comité du patrimoine mondial " que les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, France, soient inscrits sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (iii), (iv) et (vi). »

La décision du Comité patrimoine mondial

La décision finale d'inscrire les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne sur la Liste du patrimoine mondial a été prise à l'unanimité par les 21 membres du Comité du patrimoine mondial, le 4 juillet 2015 à Bonn.

Avec cette inscription, c’est la Valeur Universelle Exceptionnelle du paysage culturel viticole champenois qui a donné naissance au vin de Champagne, qui est aujourd’hui reconnu…

…et plus largement l’ensemble du travail de production, d’élaboration et de diffusion du vin de Champagne transmis et préservé dans les 320 communes de l’aire AOC Champagne, réparties sur les 5 départements français de la Marne, de l’Aube, de l’Aisne, de la Haute-Marne et de la Seine-et-Marne.

 

Se déconnecter